Pour les salariés qui étaient dotés de carte American Express (Amex) pour leurs frais professionnels, il s’avère qu’elle est maintenant refusée, avec les emmerdes inhérentes…
Encore plus, notre agence de voyage FCM qui elle-même possède un numéro de carte Amex pour payer les transports s’est vue bloqué, le travel manager Atos (il y en a un !) est désolé, mais il ne peut rien faire…

En fait, La société Amex a des plafonds d’autorisation de crédit suivant les notes attribuées par les agences de notation. Comme début février, Standard & Poor’s a dégradé le groupe à la note CCC, soit un risque de défaut, les règles internes de protection ont été appliquées et il n’y a plus de confiance envers Atos d’où le blocage des cartes.

La direction en CSE regarde un peu ses souliers et déclame qu’il existe une solution de contournement : faire une avance des frais et demander ensuite le remboursement…
Pourvu que Conduent, notre prestataire pour les notes de frais, ne fasse pas défaut non plus…
« Atos : Leader mondial » qu’ils disaient !